Jeunes chercheurs cherchent public – Mercredi 16 Mai 2018 – AVIGNON

Des doctorants vous parlent de leur recherche

20h 30 – 22h  30

Restaurant Françoise, 6 rue du Général Leclerc

AVIGNON

Entrée libre & gratuite

  Café des sciences organisé en partenariat avec l’Université d’Avignon et l’INRA

Nous vous proposons une formule originale pour ce café des sciences : rencontrer directement à votre table des jeunes doctorants de l’Université d’Avignon, toutes matières confondues, qui vous feront entrer dans le monde de la recherche, vous parleront de leurs recherches, du milieu de la recherche, de leur vie quotidienne au laboratoire, des enjeux de leur travail… Ils seront là pour vous faire partager leur passion et répondre directement à vos questions.

Ces jeunes chercheurs passeront de table en table pour parler de leur travail et dialoguer avec vous. Ils resteront environ 15/20 min par table.

Une occasion unique d’avoir un chercheur à sa table.

Invités :

Pascal Geoffret : 3ème année de thèse

Laboratoire Anthropologie et histoire des mondes antiques, Université d’Avignon

Titre : La rue dans l’antiquité : aspects historiques, sociologiques et anthropologiques.

Sujet : Quelle est l’évolution (aspect historique), sociologiques à travers les noms des rues et anthropologiques (en quoi elle marque une séparation entre les sexes et les classes sociales) de la rue dans l’antiquité et plus spécialement en Egypte à l’époque grecque et romaine.

Cathleen Petit : 2ème année de thèse
Laboratoire : Ecologie des Forêts Méditerranéennes – INRA
Titre : Comprendre et localiser les zones d’extinctions du hêtre en Europe
Sujet : Pour prévenir la perte de biodiversité génétique chez le hêtre,  j’étudie les facteurs causant la vulnérabilité des populations actuelles déjà soumises à des conditions climatiques extrême

Valentin Journé : 2ème année de thèse

Laboratoire : Ecologie des Forêts Méditerranéennes – INRA

Titre : Comment le climat influence la reproduction chez les arbres forestiers ?

Sujet : Pour comprendre l’effet du climat sur la reproduction, j’utilise des données expérimentales couplées à une approche par modélisation pour savoir quand et comment sont allouées les ressources lors de cetté étape clé.

Dario Constantinescu : 3ème année de thèse

Laboratoire Plantes et Systèmes de Culture Horticoles – INRA

Titre : Construction d’un “fruit virtuel” qui peut nous aider à cultiver des tomates de meilleure qualité

Sujet : Avec un ordinateur on peut faire des expériences “virtuelles” de croissance d’un fruit sous différentes conditions environnementales. Ça nous permet d’étudier les effets des pratiques culturelles sur la qualité de la tomate, et aussi de voir quels mécanismes sont cachés derrière la croissance d’un fruit, dont la connaissance aide à définir des stratégies de croisement génétique.

Charlotte Heinzlef : 2ème année de thèse

Laboratoire : Avignon (UMR Espace), et Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de Mons (Belgique)

Titre : Opérationnaliser la résilience urbaine sur des territoires endigués- le cas du Sud de la France

Sujet : Dans un contexte de dérèglement climatique et d’augmentation de la population urbaine, les inondations futures auront un impact dramatique sur les populations et les enjeux économiques, sociaux, politiques, territoriaux. Le concept de résilience est un outil intéressant pour développer des stratégies d’adaptation pour préparer au mieux territoires et sociétés urbaines au risque croissant d’inondations urbaines. Or ce concept est encore peu utilisé car très abstrait. L’objectif de ma thèse est de co-développer un outil d’aide à la décision avec la municipalité d’Avignon, afin de concrétiser ce concept et de l’opérationnaliser sur un territoire précis soumis au risque inondation actuel et futur.

André Sens-Meyé : 3ème année de thèse

Centre Norbert Elias, Université d’Avignon

Titre : Être franc-maçon en Vaucluse, de l’affaire Dreyfus à Vichy

Sujet : L’idée force de mes travaux est de faire une histoire « par le bas », à hauteur d’homme en laissant de côté l’approche essentialiste  et institutionnelle souvent à l’œuvre  dans l’histoire de la franc-maçonnerie. Cela passe notamment par la constitution et l’exploitation d’une base de données de 1200 francs-maçons du Vaucluse. 

Alexandra Marziou : 1ère année de doctorat STAPS

Laboratoire de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire , Université d’Avignon

Titre : Effet de la vitamine D et de l’exercice physique sur la « beigisation » du tissu adipeux : impact sur l’obésité.

Sujet : L’obésité, définie comme une accumulation excessive de graisses dans le tissu adipeux (TA), a été identifiée comme facteur de risque des maladies cardiovasculaires. Il existe le TA blanc et brun ayant soit un rôle de réserve (néfaste) soit de dépense énergétique (bénéfique). Le but de notre travail est de cibler la transformation du TA blanc en brun, par la vitamine D et l’exercice physique.

Julie-Anne Fenger : 2ème  année de thèse

Laboratoire Sécurité et Qualité des Produits d’Origine Végétale, Université d’Avignon – INRA

Titre : Demain, des aliments bleus grâce à des pigments de fruits & légumes ?

Sujet: La famille des pigments végétaux bleus est grande, mais aucun ne résiste longtemps à l’air, l’eau et la lumière.

J’étudie donc leurs mécanismes de dégradation, et teste des techniques de stabilisation, dans des milieux proche des aliments.

 

Hélène Fargeon : 2ème année de thèse

Laboratoire d’Ecologie des Forêts Méditerranéennes, INRA

Titre : Où seront les feux de forêts de demain avec le changement climatique ?

Sujet : Je cherche à prédire les feux de forêts dans le futur en regardant l’évolution du climat projeté par les modèles entre aujourd’hui et 2100, et en expliquant les feux passés grâce aux conditions au moment de leur départ. Je regarde notamment si certains types de forêts brûlent plus que d’autres.

Esteban Bopp : 1ère année de thèse

Laboratoire UMR ESPACE, Géographie, Université d’Avignon

Titre : Alerter la population pour tout type d’aléa à l’ère du Web 2.0 et de l’Internet des Objets en région PACA

Sujet : J’étudie comment les Smartphones, les réseaux sociaux et tous les objets connectés pouvant communiquer, pourraient faire évoluer le système d’alerte en France, pour des aléas naturels (inondation, feux de forêt, avalanche, glissement de terrain, séisme…) et anthropiques (risque nucléaire, accident industriel, transport de matière dangereuse…).

Choufany Maria : 1ère année de thèse

Laboratoire unité BioSP, INRA

Titre: Modélisation de la propagation des pathogènes par les masses d’air.

Sujet: Des études récentes ont montré que plusieurs pathogènes peuvent se déplacer par l’air avec des grandes distances. L’idée est de développer une stratégie de surveillance de quelques pathogènes dans les bassins versants de la région PACA en utilisant des outils statistiques: Théorie des graphes.

 

Que vous soyez spécialiste ou néophyte,

les cafés des sciences s’adressent à tous les curieux de sciences

Le Café des Sciences fait partie du réseau Culture Sciences Paca

Retrouvez les manifestations scientifiques sur le site : https://www.echosciences-paca.fr/