De l’or noir à l’or vert

 
Le Café des Sciences d’Avignon* vous donne rendez-vous pour la première soirée-débat de l’année  qui portera sur le thème :

L’après pétrole, de l’Or Noir à l’Or Vert ?

Mercredi 11 Février 2009 à 20h30 au
Restaurant « Françoise »
6 rue Général Leclerc Avignon

 

Avec la participation de :

  • Sylvain CAILLOL : Ingénieur de recherche CNRS – Délégué Général Chaire Européenne de Chimie Nouvelle pour un développement Durable
  • Stéphane SARRADE : Chef de Service CEA – Département Etudes du Traitement et du Conditionnement des Déchets

Les ressources fossiles que la Planète a mis des millions d’années à accumuler sont aujourd’hui en voie d’épuisement. Ainsi, le pétrole, le gaz et le charbon sont des ressources limitées et leur consommation dans nos sociétés s’accélère ; elle a été multipliée par 5 pendant les 50 dernières années ! Au rythme actuel, tous les experts s’accordent sur les durées suivantes : encore 40 ans de pétrole et de gaz, 200 ans de charbon ! Avec l’évolution démographique de notre Planète, et l’élévation du niveau de vie de nos concitoyens des grands pays tels que la Chine et l’Inde, l’OCDE prévoit 9 à 10 milliards d’habitants en 2050 et des consommations de ressources fossiles qui pourraient doubler, voire tripler. Au-delà de la problématique de disponibilité, les prix de ces ressources augmentent considérablement ; celui du pétrole a ainsi récemment atteint des sommets. Et l’utilisation de ces ressources libère du CO2, gaz à effet de serre responsable de l’élévation des températures de notre Planète.

Or notre société s’est bâtie sur la consommation de ces ressources utilisées actuellement dans tous les secteurs : production de carburants, d’énergie, médicaments, d’engrais, de biens d’équipements, purification de l’eau…L’urgence est donc de trouver des alternatives : identifier des ressources renouvelables pour y puiser les molécules de demain et des solutions pour répondre aux besoins de la population mondiale. Des solutions existent dans la valorisation de la biomasse, des déchets, des algues, des bactéries…dans une relation de symbiote avec la Planète et non de prédateur.

La question n’est pas de savoir s’il y aura un pic de pétrole, mais quand il interviendra, et comment y sera-t-on préparés ? Trouvera-t-on des alternatives à ces ressources fossiles pour répondre aux besoins de l’humanité sans compromettre sa survie? Où trouver ces solutions ? A quel prix ?

Thème préparé par Dr Sylvain CAILLOL, Ingénieur Recherche CNRS, Délégué Général Chaire Européenne de Chimie Nouvelle pour un Développement Durable – http://www.enscm.fr/ChemSuD.htm

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*